Le travail de la Compagnie Gabriel UM repose sur des questionnements sociaux, sociétaux et sur une volonté profonde d’expérimentations. Cette compagnie a à cœur d’explorer de nouveaux champs chorégraphiques et artistiques, au travers de créations interdisciplinaires et de travaux sur l’in situ.

En proposant ses créations adaptables en genre, nombre, en lieu et en intention, la compagnie Gabriel UM affirme sa volonté d’investir des lieux dédiés mais aussi les espaces publics, les lieux culturels et sociaux, les endroits en marge de lieux conventionnels de diffusion artistique, afin d’en détourner l’usage.

Se réapproprier ces espaces afin de créer du lien social entre les populations, entre les générations, mais aussi entre la danse et d’autres modes d’expression artistique, en favorisant la collaboration entre acteur.rice.s culturel.le.s et habitant.e.s sur des thématiques liées au projet artistique de la compagnie. Rendre la pratique de la danse visible et accessible à tou.te.s, permettre l’épanouissement de chacun.e et développer les valeurs d’éducation populaire (transmettre, partager, échanger, informer, créer du dialogue citoyen, accompagner) en rapport avec notre art.

La compagnie a été créée en 2018 dans la lignée des ambitions du Collectif 1.5 : travailler autour de valeurs humaines et sociales, à travers une multiplicité de langages artistiques (danse, photographie, vidéo, graphisme, art plastique, art numérique, musique, art scénique…) afin de les rendre visible par le biais de différentes manifestations (spectacle, conférence, festival, concert, projection cinématographique, soirée, exposition, performance…).

Candide 1.1

Si Candide était une galaxie, contenant un ensemble de lettres que Gabriel adresse à son « moi » Candide depuis l’âge de ses 17 ans, Candide 1 en serait la première constellation, dans laquelle 6 de ses lettres sont exploitées.

À l’intérieur de cet univers, Candide 1.1 est alors la première étoile, le premier objet artistique : une série de cinq soli d’environ 30 minutes chacun. Ce travail est développé autour de 5 lettres : Crache, Norma, Sex, Human et Génération sacrifiée, de manière individuelle. La sixième lettre (Introduction) est quant à elle, commune à tous les soli. Elle crée le lien entre ces derniers et vient à la fois conclure et résumer chacune de ces créations.

Ces spectacles ont pour ambition de s’adapter aux milieux dans lesquels ils s’exposent ; l’exploitation de l’espace et du temps étant constamment ajustée. Cela toujours avec comme première intention, de transporter le public dans le cercle d’intimité, réel et imaginaire, de ce dialogue avec son « moi » Candide, entre corps dansant et texte enregistré ou déclamé.

Candide 1.6

Si Candide était une galaxie, contenant un ensemble de lettres que Gabriel adresse à son « moi » Candide, Candide 1 en serait la première constellation, dans laquelle 6 de ses lettres sont exploitées (CracheNormaSexHuman, Génération sacrifiée et Télé).

À l’intérieur de cet univers, Candide 1.6 est la troisième étoile, un objet artistique pour 6 interprètes, d’une durée d'environ 75 minutes. C’est un travail à l’intérieur duquel la notion de collectif est très importante. Le travail avec 6 interprètes permet de questionner la liberté de chacun au coeur d’un groupe organisé, une société constituée. Le dialogue intimiste entre Gabriel et son Candide s’ouvre alors à un plus grand nombre pour devenir un dialogue entre un groupe d’individus et leurs Candides.

La proposition Candide 1.6 vient confirmer les ambitions et intuitions de Gabriel autour de ce travail de conquête de liberté, d’adaptabilité, de résilience et de bienveillance collective.

crossmenuarrow-up