C’est une initiative qui place les habitant.e.s au cœur d’une réflexion promouvant les valeurs de partage, mouvement et espace public. C’est un diagnostic artistique, sensible et partagé d’une durée d’environ 18 mois sur un quartier. Il donne la possibilité aux habitant.e.s de s’emparer de leurs rues, en questionnant et révélant le plein potentiel de ces espaces qu’il.elle.s pratiquent.

La finalité serait d’aller vers l’organisation d’un temps fort, une balade par et pour les habitant.e.s de tout âge, tout genre, toute origine sociale, au sein des espaces publics de leur quartier. Ceci afin de valoriser les capacités sociales, urbaines, culturelles et artistiques de ces derniers.

Et si être candide, c’était être vraiment libre ? Pour retrouver liberté, amour et bienveillance, le chorégraphe Gabriel UM écrit des lettres sur le monde qui l’entoure à son « moi » enfant, son Candide. Là est le point de départ de ce projet chorégraphique, entre inspirations urbaines et expérimentations mouvementées. Candide 1.6 nous replonge dans la candeur, dans cet optimisme un peu béat qui nous permet de renouer avec l’insouciance et la spontanéité naturelle, une forme de liberté instinctive liée à notre enfance. Au sein d’un groupe bien organisé, sept interprètes : danseur.ses, musicien et poète nouent un dialogue avec leur enfant intérieur et tentent de (re)conquérir leur liberté.

L’espace scénique se veut épuré, marqué par la seule présence d’un objet scénographique imposant : un cube blanc. Ce dernier est représentatif d’une version en trois dimensions de la notion de cadre. Dans la pièce, il porte différentes symboliques : aussi bien l’intimité de la chambre d’enfant que la norme à dévier, détourner, explorer… Différentes métaphores des cadres sociétaux avec lesquels les interprètes joueront sans cesse.

Gabriel UM est un artiste qui s’exprime à travers différents médiums artistiques : danse, poésie, musique, vidéo, arts plastiques… Il utilise ces différents langages pour mettre en place des projets artistiques pluridisciplinaires. Danseur urbain d’origine, il aime œuvrer à travers l’échange et la collaboration avec d’autres artistes. Il est membre fondateur du Collectif 1.5 dans lequel il évolue en tant que directeur artistique, chorégraphe et interprète. Parallèlement il est danseur interprète dans les compagnies Chute libre, Engrenages et Palettes.

Les Exodanses sont des parcours en mouvement proposés à des publics variés, ponctués de performances, de rencontres et d’évènements divers. Leur mise en place se veut axée sur la collaboration entre artistes, architectes, scénographes, habitant.e.s et autres acteur.ice.s du territoire. L’objectif de ces parcours est de nous faire prendre possession de nos rues, tout en révélant le potentiel créatif des espaces publics et en questionnant, à travers le mouvement, les transformations urbaines du territoire. Ces derniers s’inspirent des parcours commentées, conférences-déambulations, programmations des arts de la rue et autres propositions urbaines… Nous avons créé différents protocoles pouvant donner naissance à plusieurs types d’actions.

« La candeur est ce qui me préserve des formatages, ce qui me permet de sortir du cadre et de choisir librement d’y revenir. Parce qu’elle correspond à une forme d’ignorance des règles, elle est un moyen pour moi de lutter contre la standardisation et de décider de mon propre rapport aux normes. 

Pour retrouver cette candeur, je me suis penché sur une période de ma vie : l’enfance, durant laquelle liberté, amour et bienveillance résonnaient comme une évidence. L’enfance, mon enfance, mon moi naïf, mon Candide. Il fallait que je lui parle, que je lui écrive, que je lui explique le monde qui m’entoure. 

Là est le début de mon action, des lettres adressées à mon « moi » enfant. J’ai nommé ce projet artistique Candide, une sorte de galaxie dans laquelle plusieurs objets artistiques se côtoient. 

De l’ouvrage de Voltaire, auquel j’emprunte mon titre, je retiens essentiellement son invitation à conserver, à l’âge adulte, la crédulité et l’insouciance de la jeunesse. » 

Si Candide était une galaxie, contenant un ensemble de lettres que Gabriel adresse à son Candide depuis l’âge de 17 ans, Candide 1.1 en serait la première constellation, dans laquelle 6 de ses lettres sont exploitées.

9.0 est un espace de rencontre et d’accompagnement pour toutes personnes, issues des cultures urbaines ou non, ayant l’envie de construire et de développer un projet chorégraphique. Les Journées 9.0 sont un temps d’immersion dans le milieu professionnel. Elles sont pensées sous la forme d’un parcours de 3 sessions de 3 jours alliant pratiques chorégraphiques et ateliers théoriques dans le but d’acquérir des compétences nécessaires à la structuration d’un projet et de maîtriser l’évolution du secteur culturel. 9.0 c’est aussi des temps de rencontre hors modules comprenant des sorties de résidence, spectacles, visites, ateliers, masterclass… 9.0 c’est surtout une équipe disponible pour accompagner les jeunes porteur.se.s de projets et les guider dans la réalisation de leurs projets.

chevron-down